J’ai fini Deus Ex Mankind Divided et j’ai des choses à dire !

Deux ans après les évènements de Human Revolution et l’incident qui a provoqué le pétage de câble des Augmentés (ahahah, excellent), ces derniers vivent ou plutôt survivent autour d’un racisme permanent et général. Exclus, marginalisés, des groupes de révoltés se forment et la tension entre Anti-augmentations et Augmentés augmente (ahahah, excellent).  C’est dans ce contexte peu réjouissant qu’Adam Jensen, travaillant maintenant pour Interpol à Prague, va mener son enquête pour trouver les responsables d’un attentat survenu peu après son arrivée.

20160831205236_1

Il est rare, aujourd’hui, d’avoir une suite qui n’a aucune ambition d’évolution vis à vis de son prédécesseur. Cette année, on a vu des Uncharted 4 et des Dark Souls 3 perfectionner leurs séries respectives, un Hitman redorer le blason de la saga et un Mirror’s Edge se vautrer lamentablement dans des idées incohérentes. Eh bien Mankind Divided, c’est Human Revolution mais en 2016. Un jeu qui malgré toutes ses qualités et ses défauts se contente d’être une suite sage, efficace. Du HUD, aux pouvoirs, en passant par les finish moves, le joueur a l’impression de jouer à un titre de 2011. Un excellent titre de 2011, mais le média ayant évolué durant ces 5 ans, l’impact est bien plus léger sur cet épisode.

20160831151324_1

Passé cet aspect déstabilisant et une succession d’introductions toutes relativement médiocres, le joueur est enfin libre de se balader dans la nouvelle ville de Prague version 2029. Cette ville est surement la plus grande réussite de MD, elle regorge de détails, de divers passages et d’une attention aux détails des plus plaisantes. A noter que visuellement, le jeu est plutôt très joli et réussit à varier les ambiances visuelles au sein de cette même ville sans pour autant briser la cohérence entre les zones. Les missions secondaires qu’on y trouve sont à la fois bien écrites et surtout très plaisantes. Plus plaisantes même que certaines quêtes principales, ces dernières étant plus restreintes et offrant moins de possibilités (sans jamais être mauvaises pour autant, attention). Notons d’ailleurs que contrairement à Human Revolution, ici, l’aventure se déroule principalement à Prague. Si le scénario principal nous envoie aussi dans d’autres régions, c’est juste le temps d’une quête dans une zone plus linéaire. Ceci étant, Prague est une ville plus grande et plus dense que Detroit et Hengsha dans Human Revolution.

20160830162015_1

Du coup, même jeu oblige, la redécouverte du level design réussi dans Human Revolution, l’est toujours ici. La construction un peu plus verticale qu’avant est un élément qui améliore grandement notre liberté d’approche. On ne se sent jamais bloqué, on teste sans jamais être frustré, on se fait avoir de façon inattendue, etc. On notera d’ailleurs la possibilité de faire entièrement le jeu sans tuer une seule fois. Un élément dont on commence à avoir l’habitude aujourd’hui mais qui fait tout de même plaisir. Et on peut éviter de tuer les boss, cette fois-ci. Les niveaux de Mankind Divided sont intelligents et savent mettre le joueur en valeur, quelle que soit sa façon de jouer. On se surprendra même à tester des combinaisons sans trop y croire et constater que le résultat est positif.

20160831153917_1

Quant à l’écriture, le résultat est en demi-teinte. Encore une fois, si les quêtes annexes sont bien écrites et offrent des situations variées aux joueurs (d’une enquête policière à un kidnapping en passant par la libération de deux prisonniers en période de couvre-feu), le scénario principal est assez prévisible et surtout ne va pas bien loin. J’aime toujours les thèmes abordés et l’ambiance crédible, même si elle manque de subtilité, mais l’histoire en elle-même est finalement peu convaincante. Les personnages secondaires ne sont pas marquants et on aimerait un vilain un peu plus intéressant. La faute aussi au dernier acte qui se conclue brutalement et maladroitement sur l’annonce d’une suite ou de dlcs. Terriblement frustrant.

20160831202635_1

Au final, Mankind Divided est un jeu convaincant et plaisant mais qui ne devrait pas rester dans les mémoires. Il ne se démarque jamais vraiment du précédent et constater que l’introduction ainsi que sa conclusion sont sabotés par l’annonce future de dlcs laisse au joueur un arrière-goût amère dans la bouche. Mankind Divided est donc une suite très sage, propre, mais sans éclair de génie. Il est divertissant pendant les 15-20 heures qu’on passera dessus, à profiter de la ville, de son level design, de sa direction artistique toujours inspirée et de son ambiance sonore efficace. C’est déjà ça.

20160831153925_120160831155710_1

Publicités

5 réponses à “J’ai fini Deus Ex Mankind Divided et j’ai des choses à dire !

  1. Et bien, merci pour ton article ! Cette licence ne m’a jamais spécialement emballée à cause de son gameplay dans l’épisode précédent (oui, j’avais tenté).

    Du coup je ne pense rien louper d’extraordinaire dans le monde du JV, mais par contre une phrase m’interpelle :

    « La faute aussi au dernier acte qui se conclue brutalement et maladroitement sur l’annonce d’une suite ou de dlcs »

    La fin est ouverte/non conclue et le sera dans un DLC, c’est ça ? Booouuuuuh comme c’est laid !

    Aimé par 1 personne

    • C’est un peu ça. Il y a un sentiment d’absence de conclusion. Comme si la dernière mission n’était que l’avant dernière. C’est un peu moche mais je ne sais honnêtement pas si c’est pour déboucher sur des dlcs ou carrément sur un nouvel épisode.
      Quand il sera en promo, je te le conseille quand même, comme le précédent d’ailleurs. Mais je suis d’accord, le gameplay, c’est un coup à prendre.

      J'aime

  2. On est a peu près d’accord sur ce jeu. Je me rappelle avoir adoré Human Revolution et j’ai un peu moins accroché à celui-ci. Certains éléments du gameplay m’ont fait tiquer (trainer les corps comme ça en 2016 ce n’est plus possible!) mais il est globalement vraiment jouissif à prendre en main.
    Là où je reste sur ma faim c’est que je m’attendais à ce que le scénario décolle à un moment, et lorsque cela arrive et que les enjeux peuvent devenir vraiment plus important, c’est le clap de fin… vraiment dommage. J’en attendais beaucoup plus de cette suite sur l’histoire. J’aurai voulu davantage d’éléments sur l’ADN de Jensen, sur Bob Page et les nanotechnologies, que le lien avec le 1er Deus Ex se fasse plus évident encore.
    Ca reste un très bon jeu mais les DLC ou extension ont intérêt à être à la hauteur

    Aimé par 1 personne

    • Je ne pense pas m’intéresser au dlcs malheureusement, justement parce que j’ai le sentiment qu’ils ont été coupé du jeu de base, et ça je ne supporte pas.
      Mais oui, sinon, sentiment mitigé. C’est très plaisant à jouer mais le manque d’évolution et l’absence d’ambition en terme de scénar’ font que je vais probablement l’oublier.

      J'aime

  3. Salut,
    J’ai entendu parler de Mankind Divided récemment et j’ai trouvé l’intrigue plutôt sympa. J’avais l’intention de me le procurer, mais j’hésite encore. J’aime bien les jeux où on se sent bloqué et je n’ai pas l’impression qu’on l’est dans celui-ci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s