Blogger Recognition Award

Il y a des semaines où l’on n’a juste pas envie. Vous savez ce genre de semaines où dès qu’on a un moment à soi, on veut simplement jouer ou regarder un film ou aller faire un petite compétition de catch avec ses potes Colombiens, bref se détendre. Par contre ce qu’on n’a pas envie de faire c’est d’écrire un nouvel article entre deux TFGA, parce que les jeux en cours ne nous inspirent pas (je n’ai rien à dire) et qu’on a juste aucune autre idée d’article. Et c’est tant mieux, il faut savoir mettre en pause le blog de temps en temps pour le faire ressusciter de façon magistrale comme Jésus ou Batman.

Je me sens typiquement dans ce genre de semaines en ce moment. J’ai la flemme. Sauf que plutôt que de respecter cette flemme, voilà que notre Koala franco-hispanique m’invite à participer au Blogger Recognition Award. Alors si vous espériez vous passer de moi jusqu’au prochain TFGA, je suis navré mais ça ne sera pas le cas. Vous pouvez vous en prendre à El-Koala, c’est entièrement de sa faute.

Et puis c’est quoi ce BRA (hors de question que je réécrive le titre complet, la flemme, là encore) d’abord ? Eh bien apparemment c’est une chaîne à laquelle les bloggers s’invitent entre eux et où ils sont censés parler d’eux. Pas de jeux vidéo, ni de cinéma, ni de saucisson, juste d’eux. Ah c’est pas mal ! J’ai toujours voulu en savoir plus sur moi, perso, parce que franchement je m’aime bien (et je crois que c’est réciproque). Wokay (non mais je sais que tu ne comprends pas « wokay », Word mais fait un effort) jouons le jeu !

Alors attendez, il faut que je relise l’article du Koala (et vous aussi) pour construire cet article… Voyons « Lorsque j’ai vu qu’il s’agissait d’une série d’article où les blogs s’invitent […]» Non pas là. « L’objectif étant finalement de porter un regard personnel sur ce que nous faisons » Non plus. « De toute façon Cinemax est un mec formidable et j’embrasse régulièrement mon écran d’ordinateur en apercevant son avatar […] » Rhaa mais il doit bien détailler le fil rouge à un moment donné. Ah ! « Parler des origines du blog, de son avenir potentiel et donner des conseils à ceux qui ne se sont pas encore lancés […]»

Bien, maintenant on peut véritablement commencer.

blogger-recognition-award

Chapitre 1 : Parenthèses Origins

Tout a commencé lors d’un hiver hivernal de décembre 2002. J’étais petit à l’époque, innocent, insouciant, incompétent, incontinent, inconscient du monde qui m’entourait. Il faut dire que mes parents étaient exemplaires et j’ai pu jouir d’une enfance heureuse dans leur manoir entourés de majordomes qui m’obéissaient au doigt et à l’œil (j’étais borgne à l’époque). Jusqu’à ce jour maudit… Je m’en souviens comme si c’était hier, et croyez-moi ce n’était pas vraiment hier parce qu’hier j’étais au cinéma et du coup ça ne pouvait pas être hier parce que je n’étais pas enfant hier et qu’hier je m’en souviens comme si c’était hier, ce qui était le cas. Cette terrible journée… c’était le jour où on a reçu un ordinateur accompagné d’une box internet.

Ce fut le drame. Consulter internet quand on a 8 ans, c’est dangereux. Ainsi en une journée j’ai envoyé des tas de Wiz à mes contacts MSN, je me suis pris 5 virus, je suis tombé sur 3 sites pornographiques avec Bugs Bunny, je me suis fait pirater mon compte Habbo Hotel, je fus le 1000ème visiteur de 250 sites me félicitant et me pressant de leur donner mon numéro de carte bleue pour empocher les gains… De quoi devenir fou. Aucun enfant ne devrait vivre de tels moments. Malheureusement je n’étais pas au bout de mes peines. Toujours envouté par tous ces outils maléfiques, je suis finalement tombé sur Skyblog et ce qui devait arriver arriva. J’ai ouvert mon propre blog. Chaleureusement accueilli par Kevindu93rpz et Nadialachaudassetrèschaude, j’ai publié une dizaine d’articles et ce en une soirée, tous plus intéressants les uns que les autres (photo de mon clavier, photo de mes chaussons Homer Simpson, photo de mon chat avant et après son décès,…). Me voyant sombrer dans la démence mes parents durent agir. Privé d’ordinateur, de Nintendo et du cadavre de mon chat, je suis tombé dans une intense dépression. J’étais perdu, je me sentais seul. Je pensais avoir compris internet, je m’étais fourvoyé.

Je suis donc parti. Un voyage initiatique pour me trouver, comprendre réellement. J’ai marché, affrontant tous les dangers. J’ai marché, sans jamais m’arrêter. J’ai marché, sans compter. J’ai marché, jusqu’à ne plus trouver de rime en « é ».  Et après cette longue épopée de 45 minutes, j’ai compris « J’écrirais à nouveau… J’écrirais sur Gameblog. ».

banniere2

Chapitre 2 : Parenthèses Begins

Soyons honnête quelques instants. Dans les précédents paragraphes, il se peut que j’ai légèrement romancé certains aspect de mon histoire et menti à propos d’autres (Nadialachaudassetrèschaude était en réalité Nadialachaudassetrèshot). Je le précise parce que je vous ai entendu rire en lisant « Gameblog », j’ai même très exactement entendu : « Ahah, Gameblog, qu’il est con ce Cinemax. Comme si un génie de cette envergure avait pu gâcher son talent sur un tel site poubelle. ». Alors déjà, arrêtez tout de suite avec les familiarités, ensuite merci, et enfin, il se trouve que c’est le cas.

Ceci étant, Gameblog n’a pas toujours été le site torchon que l’on évite de connaître aujourd’hui. Il y a une époque où c’était convivial, où la rédaction interagissait avec sa communauté, où cette dernière était créative et vivante… Bon, moi je suis arrivé après. Ou plutôt, entre deux époques. Disons que quand je suis arrivé, la première génération de gameblogeurs était déjà partie mais le site n’était pas encore le sac à vomi qu’il est aujourd’hui. Ainsi, en créant mon blog là-bas (mon premier article, que d’émotions. Par la suite, il y en a pas mal que j’assume beaucoup moins), j’ai quand même intégré une communauté vivante et sympathique. Je me souviens encore des dramas, des statuts amusants, des dramas, des blogs passionnants de certains membres, des dramas,… Oui, c’était le bon temps. Mais là-bas j’y ai surtout rencontré (irl ou non) des personnes avec qui je suis toujours en contact aujourd’hui et qui m’ont beaucoup apporté.

J’étais bien, j’étais satisfait de mon blog, j’étais lu et commenté et j’étais vachement plus actif. Malheureusement, suite à la refonte visuelle du site, accompagné par la chute totale de la ligne éditoriale et le départ (ou le bannissement) d’un grand nombre de mes camarades, j’ai suivi la foule et j’ai quitté le site après deux ans de bons et loyaux services…

2649_62792_monkey-island-2-special-edition---lechuck-s-revenge

Chapitre 3 : Parenthèses Rises

La décision de quitter Gameblog s’est faite avec celle d’ouvrir un WordPress, oui celui sur lequel vous êtes actuellement. Alors clairement, mon « audience » a très grandement diminuée et moi-même je suis beaucoup moins régulier. Pourtant, je suis finalement assez satisfait de cette nouvelle version. Petit à petit, j’ai connu d’autre blogueurs, j’en ai retrouvé d’autres venant aussi de Gameblog et que ce soit via les blogs ou via Twitter, j’ai pu retrouver une communauté que j’apprécie grandement et que j’aime lire. Bien sûr, je me sens obligé de mentionner Alex qui contribue grandement à la vie de cette communauté grâce à son TFGA mensuel qui réunit à chaque fois un grand nombre de blogueurs.

Bref, aujourd’hui je suis à l’aise avec ce blog. Je n’ai pas l’intention de m’arrêter mais pour être très honnête, je ne me pose pas vraiment la question. Si un jour, le blog s’arrête, ça sera probablement par flemmardise, pas forcément pour une raison bien réfléchie. De même, j’ai tendance à alimenter Parenthèses 2.0 au jour le jour, j’essaye de ne pas me prendre la tête à faire un article par semaine parce que je sais que je ne m’y tiendrais pas. Au lieu de ça, je suis fidèle aux TFGA chaque mois  et quand j’ai l’idée d’un autre article, je le poste sans trop réfléchir à la date.

Du coup pour ce qui est des conseils pour les petits nouveaux qui veulent ouvrir leur blog, je n’en ai pas tant que ça. Le plus important c’est de se satisfaire soit même selon moi. Vous n’aurez pas un énorme public tout de suite de toute manière mais petit à petit, vous obtiendrez quelques fidèles que vous serez content de retrouver en commentaire et que vous serez heureux d’aller lire sur leurs propres blogs.

Voilà, pas évident à écrire tout ça. C’est même un exercice assez difficile que de faire son introspection alors que je n’ai pas l’impression d’avoir beaucoup à raconter, ni à conseiller. Vous vous rappelez quand j’ai dit que j’étais satisfait de mon blog ? Je le suis beaucoup moins de cet article… Mais comme expliqué dans l’intro, tout ça, c’est la faute d’El-Koala qui s’en est d’ailleurs bien mieux sorti dans cet exercice.

D’ailleurs, je vais aussi devoir nommer 15 participants selon les règles. Il n’y en aura peut-être pas 15 (surtout quand tous ceux auxquels je pensais ont déjà été nommés) mais je vais faire le maximum en me tournant vers des amis (ou non) proches.

-Leonardo DiCaprio pour son blog Givememyoscar.com

-J.J. Abrams pour son blog Underpressure.com

-Phil Fish pour son blog Gofuckyourselfyouassholes.com

-Oncle Ben pour son blog Imgonnadieforthethirdtime.com

-Les parents de Bruce Wayne pour leur blog Youll-get-use-to-it-Ben.com

-Ubisoft pour leur blog Whatthefuckarewedoing.com

-Konami pour leur blog Whatthefuckarewedoingtoo.com

-Snow Villiers pour son blog Etreunhérossansplanendeuxleçons.skyblog.com

-Troy Baker pour son blog Everywhere.com

-Cyril Hanouna pour son blog Monriredehyènemonseultalent.skyblog.fr

-Anne Roumanoff pour son blog Commentjaituélhumour.overblog.fr

-Nadine Morano pour son blog Commentjairessucitélhumour.francedugeneraldegaulle

Publicités

10 réponses à “Blogger Recognition Award

  1. De deux choses l’une : 1- j’étais persuadé d’avoir effacé certaines phrases de mon article et te soupçonne donc d’avoir volé mes brouillons l’autre soir et 2- jsui ki sur la tof de f1 mdrrrr ?

    Je suis content de voir que tu as quand même réussi à faire un conclusion bien que ça m’aurait bien fait rire de lire « Conclusion en cours de rédaction » comme je t’avais conseillé de le faire.
    Cela étant j’ai bien ri quand même en lisant ton article, une fois encore. Oh pas tout le temps, quelque fois je me suis contenté de pouffer ou de souffler du nez mais c’était quand même globalement drôle (mention spéciale aux noms de blogs à la fin). Merci pour ça ! 😀

    Aimé par 1 personne

  2. Hey mais nous avons côtoyé la même poubelle ! Oui j’étais sur GB ( enfin mes deux ou trois articles avec Boobs inside pour faire du like ) Et sympa ton chat, aurais tu une photo et son 06 ?

    Aimé par 1 personne

  3. Le gars se « sent obligé » de me mentionner quoi … merci de l’avoir fait en tout cas, tu le sais c’est un plaisir pour moi aussi de connaître grâce aux TFGA des personnes telles que toi 🙂

    Je ne connaissais pas ton passif et ne t’en veux (presque) pas pour ta période Gameblog, rassure-toi.

    Aimé par 1 personne

  4. Pingback: TFGA N°14 Le changement, c’est maintenant | Parenthèses 2.0·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s